Historique

Introduction :

Google. Plus qu’une entreprise, un empire. Si pour beaucoup de gents ce nom est synonyme de réussite et de grandeur, pour ses concurrents c’est LE moteur de recherche qui à emporter une grosse partie de leurs clientèle tel une tornade. Rapide et inébranlable, voila la recette qui à permit à Google de devenir le moteur de recherche le plus populaire au monde. Malgré cette notoriété, histoire de cet empire reste très méconnu du public.
Fondé en 1998 dans la Silicon Valley, en Californie, l’histoire de Google ne commence pas là. Les origines du moteur de recherche quadricolore commence quelques années au paravent : à l’université de Stanford aux Etats Unis, mais aussi en Belgique dans un musée baptisé : Mundaneum.

Mundaneum : l’ancêtre génial de Google.

En janvier 1992, l’Internet Society (ISOC) voit le jour. Les premiers sites Internet se créent. Très vite il devient indispensable de proposer aux internautes des services de recherche en ligne pour retrouver ces sites noyé dans la masse Internet. Les moteurs de recherche, qui ceux eux même des sites Web, vont changer les habitudes des internautes. Le rôle de ces moteurs de recherche est simple : référencer, trier et indexer des sites Web ainsi que leurs contenus, afin de proposer des résultats toujours plus pertinents en fonction des mots-clefs renseignés par les utilisateurs.

Cela semblé révolutionnaire à l’époque. Et pourtant… Tout commence en 1920 lorsque deux jurites belges només : Paul Otlet et Henri La Fontaine, fondèrent un musée baptiser : le Mundaneum. Situé à l’origine au Parc du Cinquantenaire à Bruxelles, le Mundaneum est un musée pas comme les autres. A mis chemin entre une encyclopédie universel et un centre des archives, ce lieu une véritable mine d’informations dont la collecte avait débuté dès la fin du XIXe siècle par ses pères fondateurs.

Le Mundaneum avait pour but de réunir dans un même lieu toutes les connaissances du monde et ce sous toutes ses formes : livres, affiches, cartes postales, plaques de verres, photographies… le tout, dans un gigantesque et novateur Répertoire Bibliographique Universel.

Pendant la seconde guerre mondiale, les Allemands occupent le Palais du Cinquantenaire. Pour préserver les collections elles furent alors déménagées au Parc Léopold, dans l’ancien bâtiment de l’Institut Pasteur.

En 1993 les Mundaneum déméage à nouveau. Cette fois-ci il occupe un ancien grand magasin L’Indépendance.

En 1998, c’est un dans style Art Déco que la partie muséale ouvre ses portes au public.

Le projet BackRub

L’histoire de Google commence en 1995 à l’université de Standford où deux étudiants du nom de Sergeî Brin (23 ans) et Larry Page (24 ans) se sont rencontré. On raconte qu’a l’époque ces deux compères étaient pratiquement en désaccord sur tout et pourtant, en Janvier 1996 ils se lancèrent dans la création d’un moteur de recherche nommé BackRub. Pour se démarquer de la concurrence déjà bien implanté, BackRub proposé un algorithme capable d’analyser les relations entre les sites (appelé aussi les backlinks).

Les deux compères concrétisèrent le projet en achetant 1To (Terra octets) de disque dur d’occasion, afin d’héberger la base données. Cette installation sommaire a pris place dans la chambre de Larry. Quant à Sergey, il loue un bureau et se met en quête de financements.

David Filo, fondateur de Yahoo! convient de l’intérêt de leurs recherches, mais les encourage à créer leur propre moteur de recherche plutôt que vendre leurs travaux.

google.com (beta)

Sergey et Larry parviennent à convaincre Andy Bechtolsheim, l’un des fondateurs de Sun Microsystems, à tel point qu’il leurs laisse un chèque de 100 000 $ pour financer leur moteur de recherche. Ils vont également solliciter famille et amis et parviennent finalement à réunir un million de dollars.

Quelques semaines plus tard, la société Google Inc est créée. Le nom de domaine « google.com » est enregistré le 15 septembre 1997. Le nom de Google provient du mot googol (gogol en francais) qui désigne en mathématique un nombre égale à 1 suivi de cent zéros.

Le premier siège social de l’entreprise fut le garage de Menlo, l’un de leurs ami, en septembre 1998. La société emploie alors trois personnes : Sergey, Larry et Craig Silverstein qui est aujourd’hui directeur de Google Technology.
Alors que le moteur est toujours en phase version bêta, il répond à près de 10 000 requêtes par jour.

Janvier 1999: Très vite la presse se fait l’écho de ce nouveau moteur de recherche puissant et performant. Seulement deux ans après sont lancement Google doit gérer pas moins de 500 000 requêtes par jours. Le garage de leurs amie Menlo devient trop étriqué pour continuer l’aventure. Les locaux de Google déménage en mars, dans un bureau sur l’avenue de l’université de Palo Alto. Désormais ce sont 8 personnes qui y travaillent.

7 juin 1999: Google obtient 25 000 000 $ de capitaux propres, fournis par des sociétés de capital-risque. La société déménage une seconde fois pour s’installer au 1600 Amphitheatre Parkway à Mountain View, en Californie. C’est là que fut construire le célèbre  Googleplex. Le moteur de recherche est à présent mature. La version bêta s’achève le 9 septembre pour laisser place à la version définitive. Google assure alors la gestion de 3 millions de recherches par jour.

Google à la conquête du monde

Google à déjà fait beaucoup de chemin depuis sont lancement. Mais ses créateurs ne veulent pas en rester là et décident de se lancer à la conquête du monde.

Mai 2000: arrivée en Europe dans 10 nouvelles langues : allemand, danois, espagnol, finnois, français, italien, néerlandais, norvégien, portugais et suédois.

Juin 2000: Google est le premier moteur de recherche à avoir référencé un milliard de pages web.

Septembre 2000: arrivée en Asie dans 3 nouvelles langues: chinoise, japonaise et coréenne.

Mars 2001: Google est présent dans le monde entier, et est disponible dans 26 langues.

Google et le Mundaneum annoncent leur collaboration

Le 13 mars 2012, Google et le Mundaneum annonce leur collaboration. Reconnaissant ses origines, Google décide de soutenir le Mundaneum en proposant une exposition baptisé : Renaissance 2.0.

Pour Google, c’est une manière d’honorer la mémoire de Paul Otlet et Henri La Fontaine en tant que pionniers de l’Internet en Europe.